top of page

Lettre ouverte à Thomas Bouret suite à la grève de ce jour

Dernière mise à jour : 21 nov. 2021

Bonjour Thomas. Ce soir c'est un message solennel et déconnecté de tout discours ou positionnement syndical que nous t'adressons. La mobilisation qui opère depuis mercredi et particulièrement vendredi et samedi dans les magasins est extrêmement surprenante (choquante osons le dire), même pour nous. Ce ne sont pas des syndiqués et des élus qui sont sortis aujourd'hui et hier, ce sont des salariés. Des salariés de tous profils qui manifestent un raz le bol et un cri d'alerte. Le monde change et avec lui, l'entreprise. Nous le comprenons et pouvons même le saluer. Les choix stratégiques opérés par tes équipes et toi sont une nécessité indispensable à la pérennité de notre enseigne. Mais il y a un mais. Tout cela va vite, trop vite parfois ; de manière trop verticale et en oubliant le pilier fondamental qui a fait et qui fait (nous le croyons fortement) la force de notre enseigne : les femmes et les hommes de première ligne. Il n'est pas pensable d'ignorer les voix qui se sont levées cette semaine ; ça serait un message de mépris d'une violence inouïe. Au delà de la question des fins de mois difficiles, c'est bien la place de chacune et chacun dans son quotidien et la considération qui lui est portée qui doit être entendue. Nous vous demandons, d'agir collectivement en responsabilité et d'entendre ces voix. Les organisations syndicales que nous représentons vous demandent de nous recevoir dans les plus brefs délais afin de reprendre les négociations. Bilel Herzi, DSC CFDT Jean-Marc Cicuto, DSC CFTC Romain Coussin, DSC CGT Bernard Vigourous, DSC FO

38 vues0 commentaire

Comments


bottom of page